shopify site analytics
Irréalisations - Sarah Daz

Irréalisations

« La peinture réordonne le monde prosaïque et fait un holocauste d'objets comme la poésie fait brûler le langage ordinaire. »
(Maurice Merleau-Ponty in La prose du monde)

Prendre à rebours l’exercice de la photographie de paysages. Volontairement sans sujets figuratifs, chercher à faire état du morcellement biologique de nos perceptions, qui ne font sens que par la reconstruction qu’apportent a posteriori nos cerveaux en rassemblant les sensations éparses.

Les capteurs numériques de l’appareil photographique permettent d’enregistrer l’expérience au même titre que le sens humain de la vue, puis l’outil infographique se substitue à la reconstitution biologique involontaire, en permettant de fragmenter les images brutes, par le découpage géométrique et la superposition, et d’irréaliser à dessein ainsi à dessein les images numériques captées par l’appareil.

Les images obtenues se présentent comme un matériau irréel à réinterpréter.